Imprimante 3D pour fabriquer une maison : vers des villes préfabriquées à la chaîne ?

La mode des imprimantes 3D pousse certaines entreprise à inventer des usages plus que surprenant… Oubliez l’imprimante 3D à poser sur le coin de votre bureau, et imaginez plutôt une imprimante industrielle installée dans un entrepôt géant pour fabriquer des morceaux de maison préfabriquée, ou même une imprimante de chantier pour construire une maison de plain-pied directement sur votre terrain !

imprimante-3d-beton

Folie des grandeurs ou innovation géniale, l’avenir nous le dira… mais les expérimentations dans le domaine de la construction de maisons sont bien réelles à l’instar de ce que l’entreprise « Shanghai Winsun décoration design Engineering Co » a présenté sous forme d’exploit : l’impression 3D de 10 maisons en 24 heures, dans le quartier de Qingpu à Shangai en Chine, et pour un coût unitaire de 3500 € !

Mais voyons d’un plus près ce qu’il en est vraiment…

La promesse de cette entreprise chinoise est assez alléchante :

  • construire le gros oeuvre d’une maison de 200 m2 en 24 heures, alors que cela prendrait pas loin de 3 mois à des ouvriers (bien sûr il reste encore beaucoup de travail à faire après pour isoler la maison, améliorer son esthétique et la rendre confortable, bref habitable…).
  • réduire les coûts du gros oeuvre puisque cette maison ne reviendrait qu’à 3500 euros (4800 $).

maison-imprimante-3D

maison-imprimee

 

Mais tout n’est pas rose au pays de l’impression 3D de maisons…

Tout d’abord vous aurez noté que l’entreprise parle de maisons de 200 m2 alors que toutes les photos et vidéos ne nous montrent que des petits locaux de quelques dizaines de mètres carrés…

murs-prefabriques

Mais surtout peut-on vraiment parler d’impression avec un engin pareil ? Une fois passé le coup de buzz pour cette entreprise chinoise, il faut bien se rendre compte qu’il y a encore pas mal de points à éclaircir pour en faire une innovation industrielle viable :

Premier inconvénient à prendre en compte avec ce type de construction : il faut prévoir l’espace nécessaire sur le terrain pour mettre en place cette imprimante 3D qui s’apparente plus à un engin de chantier expérimental avec ses dimensions actuelles de 32 m de long, de 10 m de large et de 6,6 m de haut. Il n’est pas certain que ce type d’engin de chantier soit facile à déployer en ville ou sur un terrain qui ne serait pas plan, mais pourquoi pas sur un terrain constructible vierge de voisinage ou en mode « fabrication d’éléments de maisons préfabriquées » sur le terrain d’une usine…

Le matériau utilisé serait à base de béton et de fibre de verre provenant de déchets de construction recyclés. Il faudrait voir précisément quelles sont les propriétés de ce nouveau type de matériau et s’il est adapté à la construction d’habitats, que ce soit d’un point de vue sanitaire (espérons qu’ils n’y coule pas de déchets nucléaires…), d’un point de vue solidité et résistance et encore d’un point de vue isolation thermique et phonique…

On peut aussi s’interroger sur la mise en place des fondations : est-il prévu de faire couler les fondations directement pas cet engin ou plutôt de préparer les fondations de manière traditionnelle pour venir ensuite assembler des éléments préfabriqués ?

maison-prefabriquee-3d

Il n’en reste pas moins que c’est une technologie innovante pour les constructions préfabriquées : pouvoir concevoir sur ordinateur un modèle d’habitat et laisser l’imprimante 3D la construire sans intervention humaine est une avancée fabuleuse qui pourra servir dans de nombreux cas… notamment en cas de désastre naturel nécessitant de construire rapidement des habitats pour les personnes sinistrées…

Autre intérêt important pour ce type de technologie : elle permet d’imprimer à petite échelle un concept de maison et de le modifier ou de le valider avant une impression en taille réelle ! Et bien sûr, toutes les folies de designer et d’architectes deviennent possibles avec des murs arrondis qu’une machine pourra facilement construire, là où des ouvriers verraient de nombreuses contraintes :

L’entreprise chinoise ne compte pas s’arrêter là et envisage déjà de développer son activité dans tout le pays… à terme nous verrons peut-être des villes entièrement préfabriquées se construire ?

Laisser un commentaire