Des drones de livraison testés par Google en Australie

Les drones sont le nouveau type de gadget à la mode, y-compris pour les particuliers. De plus en plus d’entreprises proposent des services de création de vidéo aériennes et utilisent pour cela des drones pilotés et équipés de caméras ed type GoPro ou autres…

Mais l’étape suivante ce sont les véritables drones auto-pilotés et capables de livrer de la marchandise. Amazon avait déjà fait une annonce dans ce sens, ce qui laissait plutôt croire à un bon coup de pub, plus qu’une réelle innovation à venir.

Pourtant, les drones de livraison semblent bien être un axe de recherche pris au sérieux, au même titre que les voiture automatiques.

drones google

Google teste ainsi la livraison par une nouvelle génération de drones en Australie. Il s’agit du « Project Wing » dont le nom est issu de la forme de ces objets volants… En effet contrairement aux quadri-coptères électriques qu’on a désormais l’habitude de voir dans le ciel, les drones de livraison de Google possède 2 ailes comme un avion !

project wing

Je vous laisse découvrir ce test en situation réelle dans la vidéo qui suit :

google project wing

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ce modèle de drone ne cherche pas à se poser pour effectuer sa livraison, mais effectue un vol statique et largue un filin contenant la marchandise jusqu’à ce que celle-ci touche le sol. Cette approche est probablement plus simple à gérer et moins couteuse en énergie qu’un atterrissage et re-décollage.

drone de livraison

L’une des problématiques qu’il faudra cependant gérer est la réception effective par le client… et il est probable que cette option de livraison s’accompagnera de la signature d’une décharge en cas de problème…

On peut aussi se demander ce qu’il se passera lorsque le ciel sera innondé de petits drones automatiques… mais ca ne sera pas la seule problématique :

  • quid des problèmes de collision ?
  • quid de la perturbation des oiseaux ?
  • quid du bruit occasionné ?
  • quid des accidents et chutes de paquets ou de drones ?
  • quid des problèmes de confidentialité avec des drones qui seront équipés de caméras pour la reconnaissance des lieux et qui passeront devant nos fenêtre et au dessus de nos jardins ?
  • quid de la perturbation électromagnétique généralisée par ces équipements en mouvement et qui devront restés connectés ?
  • quid de l’impact social si le métier de livreur devait disparaître (comme de nombreux autres métiers) ?

Même si le concept même de livraison par drones auto-pilotés est intéressant, il faut sérieusement réfléchir à une législation et à fixer des limites.

Laisser un commentaire